Cadrans solaires du Kapellturm

de la ville d'Obernai

 

En plus de l'église paroissiale Saints Pierre et Paul et de l'ancienne Capucinière, Obernai possédait une chapelle datant du 13ème siècle et dédiée à la Vierge, la Kapellkirche. Celle-ci fut détruite presque entièrement en 1873 et il n'en reste plus que cette tour, le Kapellturm. C'est vers 1597 que fut rajouté aux 4 étages existants un 5ème formé d'une galerie surmontée d'une flèche culminant à 60 m. 

C'est du haut de cette galerie qu'une veille permanente de la ville était effectuée par des gardiens chargés de signaler toute menace apparente. Ces veilleurs devaient aussi marquer par des coups de cloches les heures de l'horloge. Or les horloges de l'époque n'étaient pas fiables, aussi fallait-il souvent les mettre à l'heure. Cela peut expliquer la présence de ces cadrans solaires, grattés sur les murs, pour remettre à l'heure l'horloge.

Ces veilleurs n'étant pas formés à la science des cadrans solaires et constatant que leur premier cadran construit n'était pas exact, en tracèrent un 2ème puis un 3ème…. Cela peut expliquer la présence de ces 12 cadrans gravés sur les murs Est, Sud et Ouest.

Les premiers styles étaient perpendiculaires au mur, donnant des cadrans ressemblant à des cadrans canoniaux. Mais il semblerait qu'au moins deux d'entre eux étaient pourvus de styles parallèles à l'axe du monde, car comportant des lignes horaires.

Heureusement un cadran-méridienne, peut-être installé après les autres, leur permit de façon certaine de déterminer l'heure de "midi", le "midi solaire vrai".

 

 

Dispositions des cadrans : il y a 2 cadrans du côté Est de la tour, 1 cadran côté Ouest et 9 cadrans côté Sud.

Retour Accueil

Suite