CADRANS SOLAIRES 

DE LA 

CATHÉDRALE DE STRASBOURG

 

 

Page Accueil

 

Sur les différentes faces  ou piliers des contreforts de la cathédrales, près de 14 cadrans solaires étaient gravés ou sculptés. Certains ont disparus à cause de travaux ou mis en réserve pour restaurations au musée de l'Oeuvre Notre-Dame. S'il y en a quelques uns sur la plateforme, les plus intéressants se situent du côté du transept sud, au-dessus des deux entrées. 

La statue de " l'Ange au cadran solaire" est une copie de l'original conservé au musée. Ce cadran canonial daterait de 1240. 

Le cadran de " l"Astrologue au cadran solaire" portant la date de 1493, est l'un des premiers au monde à avoir un style polaire. On ignore quel est l'auteur de ce cadran.

Les plus importants des cadrans sont ceux que le mathématicien Conrad Dasypodius a élaboré et installé en 1572 avec l'aide de David Wolkenstein sur le fronton du transept sud. Ils servaient au réglage des horloges de la fameuse deuxième horloge astronomique située à l'intérieur juste derrière les deux entrées. Le cadran tout en haut donne l'heure solaire vraie, celui de droite donne les heures italiques et babyloniques, celui de gauche l'azimut et la hauteur du Soleil. 

Voici en diaporama quelques photos des principaux cadrans de la Cathédrale de Strasbourg